François Curlet

Portrait curlet

° 1967

Vit à Brussels (BE), né à Paris (FR).

François Curlet vit à Lyon, jusqu’à l’âge de vingt-deux ans où il entame des études à l’Ecole Nationale supérieure des Beaux-Arts avant de se faire renvoyer. Il s’installe ensuite à Bruxelles où il vit encore, en partie, aujourd’hui.

Manipulateur d’objets et de signes, François Curlet produit ses œuvres en scrutant les manifestations du monde actuel. Artiste inclassable, il change régulièrement d’environnement, tel un saltimbanque, pour nourrir sa démarche artistique dont la principale source d’inspiration est le quotidien. Multidisciplinaire, il opère dans ses créations à un basculement de sens par le rapprochement, de prime abord naturel, d’idées et de formes issues de divers contextes[1]. Il s’intéresse également au cinéma comme autre moyen d’appréhender le réel.  Avec ce nouveau média, François Curlet remplace les objets par des humains et s’approche du domaine psychologique afin de bousculer les codes de la morale.

Parallèlement à son travail artistique, il crée, en 1996, une marque déposée « People Day », et mène également une activité de collectionneur qu’il envisage comme un jeu. Il a ainsi  rassemblé toute une série d’archives de l’artiste Robert Filliou. Le travail de François Curlet a fait l’objet de nombreuses expositions en France et à l’étranger notamment au Palais de Tokyo (Paris) en 2013 et à l’Institut d'Art contemporain de Villeurbanne en 2007.


[1] Au sujet du travail de François Curlet, voir le catalogue :  Spezialität. François Curlet. Lyon – Torino – Antwerpen – Paris – Tourcoing, Institut d’art contemporain (Villeurbanne) – Centre culturel français – Galerie Micheline Szwajcer – FRAC Ile-de-France / Le Plateau – Galerie Commune, 2007.

Items View all

Events View all

Ensembles View all