IN SITU: Tarik Kiswanson – Anamnesis

Nests

Event

M HKA, Antwerp

14 May 2022 - 21 August 2022

Performances dans l’espace d’exposition :

4 juin, 18 juin, 2 juillet, 16 juillet et 6 août, à 15h00.

Performeur : Mehdi Ben Ayad

 

Tarik Kiswanson est artiste plasticien et poète. Son corpus d’œuvres diverses aborde des sujets liés au déracinement, à la mémoire, à l’apprentissage, à l’héritage et, finalement, à la construction de l’identité. Opérant toujours à l’intersection de différents contextes culturels, traditions et langues, son œuvre pose des questions fondamentales telles que : Que sont l’héritage ou le corps ? Comment fonctionne la mémoire ? Comment ces notions sont-elles affectées par le déplacement et le temps ?

La nouvelle exposition de Kiswanson au M HKA, intitulée Anamnesis, comporte des dessins, des sculptures, une vidéo et pièce sonore, des performances et de la poésie. Le terme d’anamnèse renvoie à l’idée de remémoration de moments d’une existence antérieure. Notre mémoire fonctionne de manière non linéaire, reproduisant des passages apparemment sans pertinence et des bribes profondément enfouies. Le philosophe français Roland Barthes définit le phénomène de l’anamnèse comme « l’action accomplie que mène le sujet pour retrouver, sans l’agrandir ni le faire vibrer, une ténuité du souvenir : c’est le haïku lui-même ».

L’un des thèmes centraux de l’exposition Anamnesis est la notion de lévitation, qui est explorée au sens physique, mais aussi en tant qu’état d’esprit psychologique. L’exposition se compose de différentes constellations d’œuvres et de « formes primaires » reliées les unes aux autres sur plusieurs plans conceptuels. Les œuvres se réapproprient le temps en modifiant simultanément notre perception et notre expérience corporelle au sein de l’espace d’exposition.

Kiswanson a conçu une nouvelle performance avec Mehdi Ben Ayad, un garçon belgo-marocain avec lequel il a déjà collaboré précédemment dans le film The Fall (2020).

Pour cette performance, The Window (2022), le dernier recueil de poésie de l’artiste, donne lieu à un scénario en trois actes, interprété en différentes langues. Les textes font référence à des états sensoriels et à des explorations existentielles de la condition humaine.

 

Biographie

En 1967, la famille de Tarik Kiswanson a émigré de Palestine en Afrique du Nord et plus tard en Jordanie, avant d’arriver finalement en Suède au début des années 80, où il est né. Kiswanson a étudié à Londres et à Paris et partage aujourd’hui son temps entre l’Europe et le Moyen-Orient. Son travail découle de sa propre condition d’immigrant de deuxième génération, façonnée par les conséquences de la diaspora.

 

Commissaire de l’exposition : Joanna Zielińska

Projet soutenu par l’Ambassade de France à Bruxelles

Co-production Bonniers Konsthall

Media View all