UNE HISTOIRE NON-U-MENTAL DU M HKA – Partie 2 : Ce qu’il faut entendre

Laurieanderson performance 82 232

Event

M HKA, Antwerp

11 September 2021 - 09 January 2022

Dans le cadre d'une réflexion permanente sur les origines et l'identité du Musée d'Art Contemporain d'Anvers (M HKA), une série d'expositions met en lumière différents aspects de son histoire, notamment autour de l’institution qui lui a précédé, le  Centre Culturel International (Internationaal Cultureel Centrum - ICC). L'ICC, fondé en 1969 et fermé en 1998, fut la première institution d'art contemporain en Flandre, installée dans l'imposant Palais Royal au centre d'Anvers. À une époque où les musées traditionnels ne répondaient pas aux besoins de l'art contemporain, dans les années 1970 et 1980, l'ICC a offert une plateforme pour la production et la présentation de diverses disciplines et de croisements entre différentes formes d'art. Le programme était axé sur les artistes contemporains locaux et internationaux, et de nombreux artistes conceptuels et leurs installations ont pu y être exposés.

 

La deuxième partie de ce programme est consacrée à l'art sonore. Lors de performances et concerts à l’ICC, des artistes exploraient les possibilités du son, en complément de leurs pratiques visuelles. Ici, ces expérimentations sont présentées sous forme d’une installation comprenant des instruments de musique, des enregistrements sonores, des enregistrements vidéo et de la documentation d’artistes tels que Vito Acconci, Laurie Anderson, Connie Beckley, Jacques Charlier, Maurizio Nannucci, Charlemagne Palestine, George Smits, Ben Vautier, et Bernard Villers.

 

Notre intérêt pour le son et sa manipulation remonte à la nuit des temps. Avant l'apparition des premiers appareils d'enregistrement (le phonographe ayant été inventé au XIXe siècle), il était impossible d'enregistrer un son et de le restituer. Afin de pouvoir transmettre ou rejouer leurs pièces, les compositeurs signaient des partitions annotées et les poètes écrivaient leurs textes selon une série de règles, produisant une certaine cadence. Aujourd'hui, plusieurs décennies plus tard, nous présentons des œuvres de notre collection réalisées par certains membres de l’avant-garde qui ont eu recours à la typographie pour représenter le rythme, la tonalité et l'intonation. Ces artistes sont les pionniers d'une discipline qui combine habilement plusieurs supports, où l’usage du son s’inscrit davantage dans le monde des arts visuels que celui de la musique.

 

"Mon espoir pour un projet à Anvers serait de réaliser une œuvre ‘non-u-mentale’ dont la ville pourrait profiter pendant un certain temps après son achèvement."

(Gordon Matta-Clark dans une lettre à Flor Bex, 1976)

 

Cette présentation s’inscrit dans le contexte d'un programme plus large qui vise à mettre en lumière les artistes associés à l'ICC à travers leurs œuvres qui font aujourd'hui partie de la collection du M HKA. Nous y revisitons la programmation de l’ICC grâce aux archives du centre, actuellement gérées par le M HKA. Cette série poursuit l'approche "non-u-mentale" comme méthode de réflexion sur le musée: il s'agit moins de monumentalité que de l’approfondissement de notre compréhension de l’infime, un processus qui doit toujours être axé sur la découverte.
 

Scan 3D de l'exposition.


Premier présentation : UNE HISTOIRE NON-U-MENTAL DU M HKA – Partie 1 : Fondation Gordon Matta-Clark
Troisième présentation : UNE HISTOIRE NON-U-MENTAL DU M HKA – Partie 3 : Rembobinage classique

Items View all

Media View all

Actors View all